Free access
Issue
Vet. Res.
Volume 33, Number 1, January-February 2002
Page(s) 23 - 33
DOI http://dx.doi.org/10.1051/vetres:2001003
How to cite this article Vet. Res. (2002) 23-33


Vet. Res. 33 (2002) 23-33
DOI: 10.1051/vetres:2001003

Reliable ELISAs showing differences between resistant and susceptible lines in hens orally inoculated with Salmonella Enteritidis

Karine Prouxa, Eric Jouya, Catherine Houdayera, Jocelyne Protaisa, Mike Dibb-Füllerb, Evelyne Boschera, Angélique Gillarda, Patrice Gracieuxc, Florence Gilbertc, Catherine Beaumontd and Marion Duchet-Suchauxc

a  AFSSA Ploufragan, BP 53, 22440 Ploufragan, France
b  VLA, Veterinary Laboratory Agency, New Haw, Addlestone, UK
c  INRA, Station de Pathologie Infectieuse et Immunologie, 37380 Nouzilly, France
d  INRA, Station de Recherches Avicoles, 37380 Nouzilly, France

(Received 6 February 2001; accepted 6 August 2001)

Abstract
Reliable ELISAs were investigated with the aim to select hen lines resistant to Salmonella Enteritidis and producing high levels of antibodies. In the first experiment, the relation between the humoral response and the bacteriological results was assessed on hens from the Y11 resistant line and the L2 susceptible line, orally inoculated with 10 8 CFU S. Enteritidis per animal. Anti- lipopolysaccharide (LPS) IgG titres were higher but the liver and spleen were less contaminated in hens from the Y11 line than in hens from the L2 line ( p = 0.013, 0.031 and 0.026 respectively). In the second experiment, the hens were inoculated orally with $1.7 \times 10^8$ CFU S. Enteritidis per animal in order to select the ELISA methods showing the more significant differences. ELISAs were based on LPS, flagella, LPS from rough (LPS-R) and smooth strains (LPS-S) and detected IgG and IgM antibodies from sera and yolks. No between-line host response variation was observed in the yolk, with LPS-S and R antigens nor with anti-LPS IgM in the sera. Otherwise, significant differences were encountered between hen lines with the ELISAs performed on the sera detecting anti-LPS IgG, anti-flagella IgG or IgM ( p = 0.017, 0.017 and p < 0.001 respectively). When comparing the kinetics of the selected ELISAs, the IgG antibodies against LPS detected between-line variations as early as 1 to 4 weeks pi, whereas with IgG against flagella, the differences were only detected at 1 and 2 weeks pi and with IgM against flagella, the differences were significant at 1, 2, 4 and 8 weeks pi. In conclusion, resistant hen lines producing higher levels of antibodies than the susceptible hen lines may be selected with these ELISAs.

Résumé
Méthodes ELISA permettant de différencier des lignées de poules résistante et sensible à Salmonella Enteritidis inoculées par voie orale. Des méthodes ELISA ont été recherchées pour sélectionner les lignées de poules résistantes à Salmonella Enteritidis produisant des taux élevés d'anticorps. Dans la première expérience, la relation entre la réponse sérologique et les résultats bactériologiques a été évaluée sur les poules des lignées résistante Y11 et sensible L2, inoculées par voie orale avec 10 8 UFC S. Enteritidis par animal. Les titres en anticorps IgG anti- lipopolysaccharidiques (LPS) étaient supérieurs mais les foies et rates étaient moins contaminés chez les poules de la lignée Y11 que chez les poules de la lignée L2 ( p = 0.013, 0.031 et 0.026 respectivement). Dans la seconde expérience, les deux lignées de poules ont été inoculées par voie orale avec $1.7 \times 10^8$ UFC S. Enteritidis par animal afin de sélectionner les méthodes ELISA les plus discriminantes. Les ELISA utilisaient comme antigènes des LPS, flagelles, LPS des souches rough (LPS-R) et smooth (LPS-S), et détectaient des anticorps IgG et IgM dans le sérum et le vitellus. Aucune différence significative n'a été observée à partir du vitellus, ou avec les antigènes LPS-S et R, ainsi qu'avec les IgM anti-LPS dans le sérum. En revanche, les tests ELISA réalisés sur les sérums et basés sur le dépistage des IgG anti-LPS, des IgG ou IgM anti-flagellaires permettent de montrer une différence significative entre les deux lignées ( p = 0.017, 0.017 et p < 0.001 respectivement). La comparaison des cinétiques obtenues avec les tests ELISAs retenus a montré que les IgG anti-LPS permettaient de détecter des différences entre lignées dès 1 semaine jusqu'à 4 semaines après inoculation, alors qu'avec les IgG anti-flagellaires les différences apparaissaient seulement à 1 et 2 semaines, et avec les IgM anti-flagellaires les différences étaient significatives à 1, 2, 4 et 8 semaines après inoculation. En conclusion, les lignées de poules résistantes et produisant des taux d'anticorps plus élevés que les lignées de poules sensibles peuvent être sélectionnées avec ces tests ELISA.


Key words: Salmonella / ELISA / resistant and susceptible lines / hen / antibody

Mots clés : Salmonella / ELISA / souches résistantes et sensibles / poule pondeuse / anticorps

Correspondence and reprints: Karine Proux Tel.: (33) 2 96 01 62 77; fax: (33) 2 96 01 62 63;
    e-mail: k.proux@ploufragan.afssa.fr

© INRA, EDP Sciences 2002