Free access
Issue
Vet. Res.
Volume 33, Number 1, January-February 2002
Page(s) 13 - 22
DOI http://dx.doi.org/10.1051/vetres:2001002
How to cite this article Vet. Res. (2002) 13-22


Vet. Res. 33 (2002) 13-22
DOI: 10.1051/vetres:2001002

Urinary cortisol as an additional tool to assess the welfare of pregnant sows kept in two types of housing

Françoise Pola, Valérie Courboulayb, Jean-Pierre Cottea, Arnaud Martrenchara, Magali Hayc and Pierre Mormèdec

a  Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments, BP 53, 22440 Ploufragan, France
b  Institut Technique du Porc, La Motte au Vicomte, 35650 Le Rheu, France
c  INSERM, rue Camille Saint Saëns, 33000 Bordeaux, France

(Received 2 October 2000; accepted 27 July 2001)

Abstract
The use of urinary cortisol (UC) as an additional tool to evaluate sows welfare was assessed in two experiments. In a preliminary methodological experiment, the kinetics of cortisol excretion in urine was studied during an Adreno Cortico Trophic Hormone (ACTH) challenge test in 10 pregnant sows. In a second experiment, 96 primiparous sows of an experimental unit were assigned to two different housing systems: 48 animals were housed in individual pens (IP) and 48 animals in collective pens (CP) with 6 animals per pen. UC was measured at the beginning and at the end of pregnancy and compared with other welfare indicators such as behaviour or skin damage. In both experiments, UC was measured using a high pressure liquid chromatography assay. In experiment 1, UC was constant on the day before injection of ACTH, with no variations related to circadian rhythm. It began to rise 2 h after the injection, peaked between 2 to 5 h after then returned to the basal concentration on the day after the injection. In experiment 2, UC concentrations were not different between CP- and IP-housed sows but they were higher in sows exhibiting the less stereotypies in comparison with sows exhibiting the most stereotypies. The results of this study suggest that UC is a good indicator of acute stress, more convenient than plasma cortisol measurement since it is a non-invasive method avoiding restraint or catheterisation of sows. They also suggest that UC could also give additional information on the assessment of chronic stress and improve the evaluation of animal welfare if used in conjunction with other welfare indicators.

Résumé
Le cortisol urinaire comme critère d'évaluation supplémentaire du bien-être de la truie gravide dans deux systèmes de logement. L'intérêt du cortisol urinaire (CU) comme critère d'évaluation du bien-être des truies a été testé dans deux expériences. Dans une première expérience méthodologique, la cinétique d'excrétion du CU dans les urines de dix truies gravides a été mesurée suite à un test à l'hormone adrénocorticotrope (ACTH). Dans une deuxième expérience, 96 truies primipares d'une station expérimentale ont été réparties, pendant la gestation, dans deux systèmes de logement : 48 truies en stalles individuelles (SI) et 48 autres en cases collectives (CC) de 6 animaux. Leur CU a été mesuré en début et fin de gestation puis comparé aux autres critères d'évaluation du bien-être comme le comportement ou les blessures cutanées. Dans chacune des expériences, le CU a été dosé par une méthode de chromatographie liquide haute pression (HPLC). Dans la première expérience, aucun rythme circadien du CU n'a été observé le jour précédant le test à l'ACTH. Le CU a commencé à augmenter deux heures après l'injection d'ACTH, atteint un pic entre 2 et 5 h après puis est revenu à un taux de base le lendemain. Dans la deuxième expérience, le CU des truies logées en SI n'était pas différent de celui des truies logées en CC, mais le CU des truies exprimant le moins de stéréotypies était plus élevé que celui des truies en exprimant le plus. Le résultat de cette étude suggère que le dosage du CU est un bon indicateur de stress aigu, plus facile à mettre en pratique car il n'impose ni prise de sang ni cathétérisation des animaux. D'autre part, le CU est un critère supplémentaire dans l'évaluation du stress chronique et permet d'améliorer l'appréciation du bien-être animal lorsqu'il est associé à d'autres indicateurs.


Key words: pig / urinary cortisol / group housing / stress / welfare

Mots clés : porc / cortisol urinaire / logement en groupe / stress / bien-être

Correspondence and reprints: Jean-Pierre Cotte Tel.: (33) 2 96 01 62 22; fax: (33) 2 96 01 62 23;
    e-mail: jp.cotte@ploufragan.afssa.fr

© INRA, EDP Sciences 2002