Free access
Issue
Vet. Res.
Volume 31, Number 4, July-August 2000
Page(s) 447 - 453
DOI http://dx.doi.org/10.1051/vetres:2000127
How to cite this article Vet. Res. (2000) 447-453
DOI: 10.1051/vetres:2000127

Vet. Res. 31 (2000) 447-453

Ultrastructural glomerular changes in experimental infection with the classical swine fever virus

Norma L. Calderóna, Leopoldo H. Paascha and Teresa I. Fortoulb

aFacultad de medicina veterinaria y zootecnia, UNAM, Departamento de producción animal: aves, Ciudad Universitaria, 04510 México D.F., México
bFacultad de medicina, UNAM, Departamento de biología celular y tisular, Ciudad Universitaria, 04510 México D.F., México

(Received 26 January 1999; accepted 30 March 2000)

Abstract:

Ultrastructural studies of glomerular changes were performed on 16 pigs experimentally infected with a highly virulent strain of the classical swine fever virus. Our observations revealed the thickening of glomerular basement membranes, swelling of endothelial cells and cytoplasmic vacuolization within podocytes containing abundant viral particles. An early viral infection of podocytes was suggested as the cause of selective swelling of the foot processes of these cells with the consequent obliteration of the glomerular urinary spaces. To our knowledge this is the first report of ultrastructural evidence of classical swine fever virions infecting glomerular podocytes.


Keywords: classical swine fever / glomerulus / ultrastructure / pathology

Résumé:

Évolution de l'ultrastructure des glomérules rénaux lors d'une infection expérimentale par le virus de la peste porcine classique. Une étude en microscopie électronique des glomérules rénaux a été réalisée afin de mieux appréhender l'évolution de leur ultrastructure lors de l'atteinte rénale associée à la peste porcine classique. Les prélèvements ont été réalisés sur 16 porcelets infectés expérimentalement par une souche très virulente du virus de la fièvre porcine classique. Nos observations ont montré un épaississement de la membrane basale, une tuméfaction des cellules endothéliales associée à la présence de vacuoles dans le cytoplasme des podocytes. De nombreuses particules virales ont été observées dans le cytoplasme des podocytes. Une infection virale précoce des podocytes semble probable, et pourrait expliquer la tuméfaction spécifique de la protubérance podale de ces cellules, et par voie de conséquence, l'obstruction de l'espace urinaire glomérulaire. Actuellement, cette étude est la première à mettre en évidence par ultrastructure des particules virales de la peste porcine classique dans les podocytes glomérulaires.


Mots clé : fièvre porcine classique / glomérule rénal / pathologie / ultrastructure

Correspondence and reprints: Norma L. Calderón
tel.: (525) 616 69 23; fax: (525) 622 58 68; e-mail: nlca@servidor.unam.mx

Copyright INRA, EDP Sciences