Free access
Issue
Vet. Res.
Volume 33, Number 5, September-October 2002
Parasitism in herbivores: evolution of breeding management and environmental demand
Page(s) 509 - 529
DOI http://dx.doi.org/10.1051/vetres:2002036
How to cite this article Vet. Res. (2002) 509-529


Vet. Res. 33 (2002) 509-529
DOI: 10.1051/vetres:2002036

The FAMACHA© system for managing haemonchosis in sheep and goats by clinically identifying individual animals for treatment

Jan A. Van Wyka and Gareth F. Bathb

a  Department of Veterinary Tropical Diseases, Faculty of Veterinary Science, University of Pretoria, Private Bag X04, 0110 Onderstepoort, South Africa
b  Department of Production Animal Studies, Faculty of Veterinary Science, University of Pretoria, Private Bag X04, 0110 Onderstepoort, South Africa

(Received 16 November 2001; accepted 28 May 2002)

Abstract
Escalating anthelmintic resistance has made it essential to develop alternative ways of worm management for reducing selection for worm resistance, and one of the most promising approaches is to treat only those animals unable to cope with worm challenge, thus favouring unselected worms originating from untreated animals. Only clinical evaluation of anaemia (FAMACHA© system) and the body condition score are regarded as being of practical value or having potential, respectively, for repeatedly examining flocks or herds and identifying individuals for treatment. Only the FAMACHA© system has been tested well enough for use under practical farming conditions. However, further investigation is needed on its effect on animal production, and methods to reduce labour. Trials over several seasons showed that most sheep under severe Haemonchus contortus challenge required no, or only one treatment over a full summer season. A small minority (usually < 5%) needed more than two treatments. Most sheep could cope without regular treatment. With sufficient training, clinical evaluation of anaemia was found reliable for practical use. The overwhelming majority of trainees (some poorly literate) were able to implement the FAMACHA© system successfully. The dynamics of haemonchosis in a flock can easily be monitored. Farmers, farm workers and veterinarians all rated the system very highly ( > 80%) and treatment costs dropped by approximately 58%. The heritability of FAMACHA© values obtained by clinical evaluation was high at 0.55 $\pm$ 0.17% in a Merino stud with $\pm$ 550 young rams and ewes which were the progeny of 21 sires. The FAMACHA© system may not be as applicable to goats as to sheep, but further work is necessary. The main benefits of the system are the reduction in treatments, its use for discriminating between animals of varying ability to cope with infection (thus allowing genetic selection), and its lowering of selection pressure on H. contortus for anthelmintic resistance.

Résumé
Utilisation du système FAMACHA© pour gérer l'hémonchose chez le mouton et la chèvre par l'identification clinique des animaux nécessitant un traitement. L'augmentation de la résistance aux anthelmintiques a entraîné la nécessité de développer des alternatives à la gestion des helminthes, afin de réduire la sélection de résistances, et l'une des approches les plus prometteuses est de traiter uniquement les animaux incapables de résister à la maladie, favorisant ainsi les vers non sélectionnés provenant d'animaux non traités. Seules l'évaluation clinique de l'anémie (système FAMACHA© et la note de condition corporelle sont considérées, respectivement, comme ayant une utilité pratique ou comme ayant un potentiel, pour examiner très régulièrement les troupeaux et identifier les individus devant être traités. Seul le système FAMACHA© a été suffisamment testé pour pouvoir être utilisé dans des conditions d'élevage. Cependant, une étude plus poussée concernant son effet sur la production animale est nécessaire, et sur les méthodes permettant de diminuer la charge de travail. Les essais sur plusieurs saisons ont montré que dans la plupart des cas où des moutons subissaient une forte épreuve de Haemonchus contortus, aucun traitement n'était nécessaire, ou un seul traitement sur toute la période d'été. Une faible minorité des cas (généralement moins de 5 %) nécessitait plus de deux traitements. La plupart des moutons pouvait faire face à l'infestation sans traitement régulier. Avec un entraînement suffisant, l'évaluation clinique de l'anémie se révèle fiable dans le cadre d'une utilisation pratique. Une large majorité des stagiaires (certains sachant à peine lire et écrire) était capable de mettre en pratique le système FAMACHA© avec succès. La dynamique de l'hémonchose dans un troupeau peut être aisément enregistrée. Les fermiers, les ouvriers agricoles et les vétérinaires ont tous fait une évaluation très positive du test ( > 80 %) et le coût des traitements a diminué d'environ 58 %. L'héritabilité des valeurs FAMACHA© obtenues par évaluation clinique était élevée : 0,55 $\pm$ 0,17 % dans un haras Merinos avec environ 550 jeunes béliers et brebis descendant de 21 mâles reproducteurs. Le système FAMACHA© pourrait être moins bien adapté aux chèvres qu'il l'est aux moutons, mais une étude plus approfondie est nécessaire. Les bénéfices principaux du système sont la réduction des traitements, son utilisation pour établir une distinction entre les animaux ayant des capacités variées de se défendre contre l'infestation (permettant de faire une sélection génétique), et de permettre une diminution de la pression de sélection sur H. contortus pour la résistance aux anthelmintiques.


Key words: haemonchosis / FAMACHA© / individual animal treatment / anaemia / sheep / goats

Mots clés : hémonchose / FAMACHA© / traitement individuel des animaux / anémie / mouton / chèvre

Correspondence and reprints: Jan A. Van Wyk Tel.: (27) 12 529 8380; fax: (27) 12 529 8312;
    e-mail: janvwyk@op.up.ac.za

© INRA, EDP Sciences 2002