Free access
Issue
Vet. Res.
Volume 33, Number 2, March-April 2002
Page(s) 179 - 190
DOI http://dx.doi.org/10.1051/vetres:2002100
How to cite this article Vet. Res. (2002) 179-190
DOI: 10.1051/vetres:2002100

Vet. Res. 33 (2002) 179-190
DOI: 10.1051/vetres:2002006

Occurrence of respiratory disease outbreaks in fattening pigs: Relation with the features of a densely and a sparsely populated pig area in France

Nicolas Rose and François Madec

AFSSA-Ploufragan, BP 53, 22440 Ploufragan, France

(Received 26 March 2001; accepted 8 October 2001)

Abstract
A survey was carried out in France in 1999 in a Densely Populated Pig Area (DPPA) and a Sparsely Populated Pig Area (SPPA) from which 80 and 55 pig farms were respectively investigated. The two areas were compared regarding the number of respiratory disease outbreaks in fattening pigs on each farm per year with a multiple correspondence analysis and hierarchical clustering. The two areas exhibited different typologies: in the DPPA, high density was associated with a high proportion of finishing-pig units resulting in much moving of piglets within the area. Farrow-to-finish farms located in the DPPA had many contacts with external vehicles; this was associated with more than two respiratory disease outbreaks per farm per year. There also was a lack of biosecurity measures implemented on these farms. Conversely, the good health situation of the farms located in the SPPA was associated with few external contacts and good biosecurity measures. In a second step, risk factors for the occurrence of more than 2 respiratory outbreaks per year were studied. Having more than 4 pig farms within a 2 km radius area, more than 30 incoming rendering trucks per year, and storage of the carcasses of dead animals within the farmyard perimeter increased the risk of occurrence of more than 2 respiratory disease outbreaks per year on the farm. This risk was also increased when there were more than 2 animal-transport lorries entering the farm per month and more than 1 veterinarian's or technician's vehicle coming in every 2 months. These results were discussed because of possible bias due to the retrospective design of the survey and the sampling scheme (randomisation within two areas).

Résumé
Syndromes grippaux en porcherie d'engraissement : relation avec les caractéristiques d'une zone à forte et faible densité porcine en France. Une zone à basse densité (BD) et une zone à forte densité (FD) ont été enquêtées en France en 1999 dans lesquelles 55 et 80 porcheries, respectivement, ont été étudiées. Les typologies de ces deux zones ont été comparées au regard du statut sanitaire des élevages (nombre d'épisodes de type grippal en engraissement) au moyen d'une analyse factorielle des correspondances multiples suivie d'une classification ascendante hiérarchique. Les deux zones présentaient une typologie différente : en zone FD, la forte densité était associée à un nombre d'élevages plus important de type engraisseur, impliquant une circulation des porcelets plus importante. La forte fréquentation des élevages naisseur-engraisseurs situés dans cette zone par les véhicules extérieurs, peut être interprétée en tant que cause ou conséquence d'une situation sanitaire difficile (nombre de syndromes grippaux en engraissement > 2 par an), exacerbée par le manque de précautions sanitaires prises par ces mêmes élevages. En zone BD, la bonne situation sanitaire des élevages à l'égard de la pathologie cible, était associée à une faible fréquentation par les véhicules extérieurs et à la mise en place de mesures de biosécurité. Dans un second temps, les facteurs de risque de l'expression clinique de plus de 2 syndromes grippaux par an ont été recherchés. Le modèle de régression logistique a permis de mettre en évidence que la densité d'élevages porcins autour de l'exploitation (plus de quatre élevages de porcs dans un rayon de 2 km), une fréquentation importante de l'élevage par les véhicules d'équarrissage ( > 30 passages par an) et le stockage des cadavres dans le périmètre de l'exploitation augmentent significativement le risque de survenue de plus de deux syndromes grippaux par an chez les porcs à l'engrais. Le risque est aussi augmenté lorsque la fréquentation par les véhicules de transport d'animaux d'une part et par le vétérinaire ou le technicien d'autre part est importante (plus de deux passages par mois et plus d'un passage tous les deux mois respectivement). Ces résultats sont discutés compte tenu de la nature de l'étude (rétrospective) et des spécificités liées à l'échantillonnage (tirage au sort dans deux zones sélectionnées).


Key words: finishing pig / respiratory disease / pig density / farm profile / biosecurity

Mots clés : porc / syndrome grippal / densité porcine / typologie / biosécurité

Correspondence and reprints: Nicolas Rose Tel.: (33) 296 016 222; fax: (33) 296 016 253;
    e-mail: n.rose@ploufragan.afssa.fr

© INRA, EDP Sciences 2002