Free access
Issue
Vet. Res.
Volume 32, Number 6, November-December 2001
Page(s) 545 - 563
DOI http://dx.doi.org/10.1051/vetres:2001102
How to cite this article Vet. Res. (2001) 545-563
DOI: 10.1051/vetres:2001102

Vet. Res. 32 (2001) 545-563

Proposed criteria to determine whether a territory is free of a given animal disease

Barbara Dufoura, Régis Pouillota and Bernard Tomab

a  Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments (AFSSA), Unité d'Appui épidémiologique à l'Analyse de Risque, 23 avenue du Général de Gaulle, 94700 Maisons-Alfort, France
b  École Nationale Vétérinaire d'Alfort (ENVA), Unité Pédagogique des Maladies Contagieuses, 7 avenue du Général de Gaulle, 94700 Maisons-Alfort, France

(Received 16 December 2000; accepted 24 July 2001)

Abstract
This text describes the general principles underlying the concept of disease-free territory and the required statistical basis for the corresponding epidemiological surveillance operations. Among the essential points, it is emphasised that "disease-free" status should be given only under conditions substantiating the absence of infection (or infestation) and not simply on basis of a known low level of infection (or infestation). This manuscript also raises concerns about possible confusion that has arisen between the inevitable requirement to set a threshold on the level of detection of epidemiological surveillance tools, for economic reasons, and the acceptance of a level of infection (or infestation) that is known, but occurring below the accepted threshold, when according the official status of "territory-free from a given disease". In such a situation, it would be preferable to accord the status of "territory where the disease is in the process of eradication".

Résumé
Proposition de critères pour déclarer un territoire indemne d'une maladie animale. Ce texte rappelle les principes généraux sur lesquels devrait être fondée la notion de territoire indemne d'une maladie, ainsi que les bases statistiques nécessaires aux opérations d'épidémiosurveillance correspondantes. Parmi les éléments essentiels, les auteurs insistent sur la nécessité de ne conférer l'appellation "indemne de" que lorsqu'il n'est pas possible de prouver l'infection (ou l'infestation) et non pas lors de la présence certaine d'un faible taux d'infection (ou d'infestation). Ils attirent l'attention sur la confusion qui a dû s'installer entre l'inévitable exigence de fixer une limite au niveau de détectabilité des outils d'épidémiosurveillance, pour des raisons économiques, et l'acceptation d'un taux d'infection (ou d'infestation) connu, mais situé au-dessous de ce niveau, pour l'attribution officielle de la qualification "indemne de". Pour une telle situation (prévalence faible, située au-dessous d'un seuil défini en fonction des caractéristiques épidémiologiques des maladies), l'appellation "territoire où la maladie est en voie d'éradication" est préférable.


Key words: free territory / infectious disease / prevalence rate threshold

Mots clés : territoire indemne / maladie infectieuse / prévalence limite acceptable

Correspondence and reprints: Barbara Dufour Tel.: (33) 1 49 77 13 31; fax: (33) 1 49 77 13 36; b.dufour@afssa.fr

© INRA, EDP Sciences 2001