Free access
Issue
Vet. Res.
Volume 31, Number 2, March-April 2000
Page(s) 169 - 185
DOI http://dx.doi.org/10.1051/vetres:2000116
How to cite this article Vet. Res. (2000) 169-185
DOI: 10.1051/vetres:2000116

Vet. Res. 31 (2000) 169-185

Epidemiological surveillance of infectious diseases in France

Barbara Dufour - Sébastien La Vieille

Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments (AFSSA), Direction de l'évaluation des risques nutritionnels et sanitaires, 23 avenue du général de Gaulle, BP 19, 94701 Maisons-Alfort, France

(Received 19 February 1999; accepted 14 October 1999)

Abstract:

Epidemiological surveillance, namely the continuous monitoring of diseases and health determinants in a population, has developed over the past fifteen years, in the sphere of human health as well as in animal health. All epidemiological surveillance networks include the following four stages: data collection, data transmission, data processing and dissemination of information. However, despite this basic similarity, the very many networks existing in France are extremely varied in nature. At the national level, the bodies involved in epidemiological surveillance for infectious animal diseases are the Direction générale de l'alimentation, the Agence française de sécurité sanitaire des aliments and, to a lesser degree, the Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer. In the field, the networks rely on the Direction des services vétérinaires, veterinary practitioners, laboratories in each département, and livestock producers' groups (especially animal health protection groups). Some twenty French networks currently in operation are presented in this article according to a classification based on published criteria. In the case of human infectious diseases, epidemiological surveillance is carried out almost entirely by the Direction générale de la santé and the Directions départementales d'action sanitaire et sociale, the Institut de veille sanitaire and the various Centres nationaux de référence (CNRs). Most human infectious diseases are monitored by one or more of the following broad categories of networks: reporting of notifiable diseases, the CNRs, the network of sentinel doctors, the network of hospital laboratories and departments, and medical causes of death. An example where surveillance is covered by several networks is also presented, namely surveillance for salmonellosis and Salmonella. Lastly, methods for evaluating networks are discussed.


Keywords: epidemiological surveillance / network / France / human / animal / infectious disease

Résumé:

La surveillance épidémiologique des maladies infectieuses en France. La surveillance épidémiologique, qui correspond au suivi en continu des maladies et facteurs de santé dans une population, se développe depuis une quinzaine d'années, tant en santé humaine qu'en santé animale. Tous les réseaux de surveillance épidémiologique comportent les quatre étapes suivantes : récolte des données, transmission des données, traitement des données et diffusion de l'information ; cependant la variété et le nombre des réseaux recensés en France sont importants. Les organismes français impliqués dans la surveillance épidémiologique des maladies infectieuses animales sont au plan national : la Direction générale de l'alimentation, l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments et dans une moindre mesure, l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer. Sur le terrain, les réseaux font appel aux Directions des Services vétérinaires, aux vétérinaires praticiens, aux laboratoires départementaux et aux groupements d'éleveurs (en particulier les groupements de défense sanitaire). Une vingtaine de réseaux français en activité sont présentés dans cet article en fonction d'une classification selon plusieurs critères. La surveillance épidémiologique des maladies infectieuses humaines est réalisée essentiellement par la Direction générale de la santé et les Directions départementales d'action sanitaire et sociale, l'Institut de veille sanitaire et les différents Centres nationaux de référence (CNR). La plupart des maladies infectieuses humaines sont suivies par un ou plusieurs des grands types de réseaux suivants : la déclaration obligatoire de certaines maladies transmissibles (DO), les CNR, le réseau de médecins sentinelles, le réseau de laboratoires ou de services hospitaliers, les causes médicales de décès. L'exemple d'une surveillance par plusieurs réseaux est également présenté ; il s'agit de celle des salmonelloses et des salmonelles. Enfin, les modalités d'évaluation des réseaux sont exposées.


Mots clé : surveillance épidémiologique / réseau français / maladie infectieuse / humain / animal

Correspondence and reprints: Barbara Dufour
Tel.: (33) 01 49 77 13 31; fax: (33) 01 49 77 13 36; b.dufour@dg.afssa.fr

Copyright INRA, EDP Sciences